Vanaja BRAIBANT

... ET SON MONDE DE FIL DE FER
            Vanaja Braibant invente un univers de sculptures aériennes, véritables dentelles de fil de fer. Bien que raide en apparence, ce matériau, par sa docilité et sa mémoire, lui laisse une grande liberté. Sans l'angoisse de la scission, car tel le roseau de la fable, ce matériau plie mais ne rompt pas! Tour à tour, elle passe de soleils tissés à l'infini, le noyau entouré de rayons arachnéens terminés par de minuscules piécettes dont le rôle est de refléter le soleil, à des sphères aux filaments si ténus que le plus infime souffle de vent les fait bouger.
            Mais la quintessence de ses créations, ce sont ses personnages : Les uns dansant, constitués d'une infinité de circonvolutions irrégulières, couple à l'évidence se livrant à des ébats amoureux, un cœur orné de plumes blanches au-dessus de leurs têtes, corroborant cette impression. Quant aux autres, toutes féminines, elles sont longilignes, fines et élégantes.
            Que d'exigence, de rigueur ne faut-il pas, pour obtenir des ensembles tellement homogènes, bien que remplaçant la soudure par des ligatures, des nœuds discrets qui jouent à la fois un rôle décoratif et stabilisateur? Ligatures fines, et c'est indispensable, car les maîtres-mots de ce genre de création sont: Légèreté, transparence, lumière. Trois mots que Vanaja Braibant conjugue à merveille et qui font de l'œuvre de cette dentellière du fil de fer, l'une des visions contemporaines les plus originales.

         Texte de Jeanine Rivais

359c
351c
360c
364c
357c